Aller au contenu

Activités suspectes et grabuge dans le voisinage

Nous aimons penser que le quartier dans lequel nous vivons est un endroit sûr. C'est généralement le cas. Malheureusement, de mauvaises choses peuvent se produire dans les endroits les plus inattendus. En effet, qui pourrait se douter que du grabuge puisse se produire dans un quartier tout ce qu'il y a de plus tranquille ?

cambriolage voisin
Se protéger du cambriolage commence depuis l'extérieur

Or, le problème, c'est que les gens bougent. Tous les individus ne restent pas dans leur quartier. De même, c'est aussi dans les quartiers les plus calmes et paisibles que le risque de cambriolage est le plus important. C'est pourquoi vous trouverez dans cet article quelques conseils quant aux activités suspectes qui pourraient se produire dans votre quartier, la façon de les prévenir et la manière d'y répondre le cas échéant.

Compter sur le regard bienveillant et de surveillance du voisinage

L'étape la plus importante pour protéger votre quartier consiste à former une surveillance de quartier. Tout ce qu'il faut, c'est trouver un groupe de voisins concernés et engagés à assurer la sécurité de votre quartier. Une fois que vous avez formé un groupe, vous devrez déterminer comment, et avec quoi vous voulez  le protéger.

Qu'est ce que la surveillance de quartier ?

De toute évidence, votre quartier est la principale préoccupation, mais il est important de déterminer dans quelle mesure la protection de votre domicile vous concernera directement. Pour cela, plusieurs possibilités s'offrent à vous.

  1. Allez sur le site de Voisins Vigilants. Vous pourrez facilement voir si des personnes qui habitent dans votre quartier y sont inscrites. Cela permettra notamment de pouvoir entrer en contact plus facilement avec elles.
  2. Si personne n'est inscrit sur le site, commencez à aller à la rencontre de vos voisins les plus proches. Expliquez-leur votre démarche. En général, lorsqu'il s'agit de protéger son foyer, les personnes ne vous diront pas non.

La police municipale peut être informée de vos projets de surveillance de quartier. D'ailleurs, que ce soit la police ou la gendarmerie, ces derniers peuvent offrir une aide initiale importante. Il est très important de travailler main dans la main avec les forces de l'ordre locales. Il ne s'agit pas de faire le travail à leur place. C'est plutôt de la complémentarité. Mais la partie la plus difficile dans tout groupe de travail pour maintenir une surveillance de quartier est de maintenir l'intérêt parmi les membres. Essayez de tenir des réunions mensuelles ou des activités amusantes pour que les membres restent intéressés car il est facile pour les membres de ne plus s'investir dans leurs responsabilités de surveillance.

Les avantages et limites de la surveillance de quartier

La surveillance de quartier ne doit pas être un fardeau ou chronophage. De toutes façons, il faut bien se dire qu'une surveillance de quartier n'est qu'un "plus" quant au renforcement de la sécurité de votre lieu de vie (quartier + foyer). La surveillance de quartier est une aide, ou un élément supplémentaire qui peut limiter le risque de cambriolage. Or, le problème, c'est que pour aussi nombreux que vous puissiez être à surveiller votre quartier, vous ne pouvez pas être à tous les endroits, 24h/24 et 7j/7...

Reconnaître une activité suspecte aux alentours de votre domicile

S'il est essentiel de surveiller le quartier pour maintenir un milieu de vie sûr, il est tout aussi important de pouvoir reconnaître une activité suspecte. Certaines activités peuvent être plus évidentes que d'autres. Mais en réalité, on n'est jamais trop préparé à ce qui pourrait arriver. Or, pour cela, voici quelques activités suspectes critiques à surveiller qui peuvent se passer à côté de chez vous.

risque de cambriolage
Comment se protéger des incivilités et du risque de cambriolage dès l'extérieur ?

Les sons suspects

Il n'existe pas des milliers de possibilités quant au risque de cambriolage ou aux activités suspectes qui se passent à proximité de votre lieu de résidence. En général, quand vous êtes chez vous, seuls la vue et l'ouïe sont vos meilleurs alliés pour vous alerter. Ainsi, certains sons peuvent être de bons indicateurs d'activités suspectes proches de chez vous.

Les cris : Un cri est un bruit très préoccupant. Habituellement, la surveillance de quartier fonctionne exclusivement la nuit. Ainsi, tout cris entendu n'est probablement pas de bonne augure.

Alarme : Qui n'a jamais entendu l'alarme anti-intrusion de son voisin ? Toute alarme entendue doit être traitée comme une alerte réelle et non comme une fausse alarme. Un incendie, un cambrioleur, une voiture ou toute autre alarme entendue doivent attirer l'attention. Il vaut toujours mieux prévenir que guérir. Donc, même si au final, cela fait perdre du temps, il faut toujours aller jeter un oeil ou prendre connaissance d'une alarme qui sonne. Les faux positifs sont toujours préférables aux alertes réelles...

Bris de verre : Le bris de verre est certainement un signe de problème. Entendre le bris de verre est probablement le signe que quelqu'un tente d'entrer par effraction dans une maison ou de piller une voiture.

Les bruits d'une bagarre ou d'une attaque : crier n'est pas toujours le son que vous entendrez pendant une attaque. Vous pouvez entendre ce qui semble être quelqu'un qui est frappé, battu ou même renversé par un autre sans aucun cri.

limiter risque cambriolage
Surveillance de quartier et voisinage vigilant

Personnes suspectes

Vagabondage : Les personnes flânant à l'extérieur d'une maison ou d'une résidence, notamment si elle est inoccupée, peuvent être une menace potentielle. Des regards insistants, des allers-retours, des dépassements de tête au dessus de la clôture... Tout cela ne laisse rien présager de bon. Il en est de même si une personne flâne autour d'une voiture garée sur un parking ou autre. En bref, les personnes qui ont des regards un peu trop insistants ou qui reviennent à plusieurs reprises sur un lieu en particulier sont clairement une menace.

Faux livreur ou vendeur : Il n'est pas rare qu'un cambrioleur potentiel se présente comme un livreur ou un vendeur pour avoir accès à une maison. Avec ce prétexte, ils peuvent regarder de plus près la maison qu'ils prévoient de cibler ensuite. Cela facilite grandement leur travail. Il en est de même pour les personnes qui veulent se donner un air officiel avec des gilets jaunes, ou qui se font passer pour la police.

Les groupes : Certains groupes sont plus tenaces que d'autres. Il est facile de reconnaitre ce genre d'individus qui se feront un plaisir de taguer vos murs, cracher sur votre voiture, écraser des cigarettes contre votre boite aux lettres. Or, s'il est facile de reconnaitre ce genre de groupe, il est vraiment très difficile de s'en débarrasser. La meilleure solution dans ce cas-là est de contacter votre mairie et la gendarmerie.

Priorité de protection

Protéger votre quartier est une chose très importante et noble. Mais la protection de votre domicile devrait être votre première préoccupation. Avant de s'impliquer dans la surveillance de quartier, assurez-vous d'avoir tous les équipements requis quant à la sécurité de votre domicile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *