Aller au contenu

Jusqu'à quel point peut-on être affecté(e) par un cambriolage ? Peut-on être traumatisé(e) par un cambriolage au point d'en souffrir continuellement ? Pour répondre à ces questions, il est important de faire le point sur ce qu'est un traumatisme et notamment, le traumatisme suite à un cambriolage.

Cambriolage et traumatisme
Cambriolage et traumatisme

Pour bien comprendre ce qu'est le traumatisme consécutif à un cambriolage, voici l'histoire d'une victime de cambriolage. Cette histoire est relatée avec son accord. Pour plus de neutralité, le prénom est changé.  ...continuer la lecture de "Suis-je traumatisé(e) par le cambriolage ?"

Un cambriolage est un véritable traumatisme pour soi et pour sa famille. Mais comment faire face au stress après un cambriolage ? Beaucoup de victimes de cambriolage considèrent ce dernier comme pénible à vivre. Certaines victimes se sentent dépossédées, salies, voire violées. Oui, un cambriolage, c'est une forme de viol de son intimité.

Stress et cambriolage : comment s'en remettre ?
Stress et cambriolage : comment s'en remettre ?

L'intimité est quelque chose de subjectif. Nombreuses sont les personnes qui investissent leur "chez-soi" comme un lieu d'intimité. Ce lieu est un endroit qui protège, qui rassemble et qui éloigne les menaces de l'extérieur. Voici donc quelques astuces pour se remettre du stress d'un cambriolage. ...continuer la lecture de "Comment faire face au stress après un cambriolage ?"

Plusieurs événements peuvent traumatiser un enfant. Parmi eux, le cambriolage est une étape particulièrement pénible à vivre. Un enfant peut être traumatisé par un cambriolage. Leurs réactions face à un tel événement sont spécifiques à l'enfant et différentes d'un adulte. Dans ce post, nous allons voir les moyens qu'il est possible de mettre en oeuvre pour faire face à certains comportements régressifs, consécutifs d'un cambriolage.

L'enfant et le cambriolage : comment agir ?
L'enfant et le cambriolage : comment agir ?

Après un événement violent, tel qu'un cambriolage, l'enfant peut "régresser" vers d’anciennes habitudes. Ainsi, en fonction de l'âge, sucer le pouce, coller les adultes, le recours systématique au doudou, pleurer au départ de la maison, l’incontinence nocturne, le balancement machinal, peuvent être des conduites régressives. Certains apprentissages peuvent être ralentis, des capacités récemment acquises (telles que le langage, l'équilibre, la marche, l’autonomie) peuvent être entravées. En fait, ce ralentissement psycho-moteur est un moyen que l'enfant va adopter pour se réconforter. C’est de cette manière que l'enfant va gérer ses angoisses. ...continuer la lecture de "Quelles sont les attitudes à adopter face à un enfant traumatisé par un cambriolage ?"