Comment se remettre d’une dépression à la suite d’un cambriolage?

Emotions et ressentis au moment du cambriolage

Déni

Le déni est la première réaction face à la situation de choc d’un cambriolage. Il est très important d’être conscient(e) que l’on est dans le déni. Le déni ne signifie pas que vous n’acceptez pas que l’événement ait eu lieu. Cela signifie simplement que vous refusez d’accepter que ce qui est arrivé vous dérange.

déni cambriolage aide

L’entourage peut considérer que cette réaction est une force ou une attitude facile, alors qu’en vérité, vous ne voulez absolument pas faire face avec ce qui se passe.

Tristesse

Après avoir reconnu et accepté ce que vient de se passer, vous ressentirez un sentiment de perte, de mélancolie, de regrets, et de tristesse. La tristesse est particulièrement saillante quand vous perdez les éléments sentimentaux ou irremplaçables. Vous ne serez jamais en mesure de considérer la juste valeur des objets sentimentaux. D’ailleurs, vous aurez probablement toujours un sentiment de tristesse relatif aux objets dérobés, ainsi que du sentiment d’intrusion semblable à un viol.

Colère

Une fois que vous commencez à passer au travers des sentiments les plus intenses, vous allez commencer à ressentir de la colère. C’est à cette étape en général que vous voudrez retrouver la personne responsable. Le sentiment de justice et de réparation sera à son paroxysme. Vous pouvez même transformer cette colère envers vos proches, voisins, amis, ou vous-même.

La colère ressentie à la suite d’un cambriolage n’a pas à être payée ou subie par les proches. Malgré tout, il est normal d’avoir ce sentiment de confusion et de vouloir faire « payer » pour ce qui s’est passé.

Il est parfaitement normal de vouloir blâmer quelqu’un pour l’injustice qui a été faite. Dans la même logique, un désir de réparation du tord causé peut apparaitre. Ce qui est important est de ne pas permettre à votre colère de vous consumer. Il faut la reconnaitre, l’accepter, et ensuite travailler sur celle-ci pour passer au travers.

Se remettre d'un cambriolage
Se remettre d’un cambriolage prend du temps

Porter des sentiments intenses de colère dans votre quotidien, envers des choses, des personnes ou vous-même ne va pas ramener les objets dérobés. Et cela ne va pas non plus vous aider à passer au-delà du cambriolage. La colère n’est pas une fin, mais plutôt un moyen de s’adapter à la rancoeur et au sentiment d’injustice que certaines personnes peuvent avoir.

Crainte

La peur ou la crainte est probablement la pire étape dans tout le processus pour sortir de l’état de victime d’un cambriolage. Non seulement vos objets de valeur ont été volés, mais vous devez aussi accepter le fait que votre maison ait été souillée par le cambriolage.

La plupart des personnes considèrent leur maison comme un lieu sûr. Or, il est extrêmement dérangeant d’avoir ce sentiment que votre ligne de défense ait été violée. Il est fréquent pour les victimes de cambriolage de se sentir anxieuses ou d’avoir peur d’être seul(e) dans l’appartement ou la maison qui a été cambriolée.

Laisser un commentaire

BACK TO TOP