Skip to content

Comment enregistrer les vidéos des caméras de surveillance sur un NAS ?

Et si l'on pouvait se dispenser d'un NVR pour enregistrer les vidéos des caméras de surveillance ? Ce serait top non ? Mais comment cela serait-il possible ? Normalement, il existe deux possibilités pour enregistrer les vidéos des caméras de surveillance. Soit on insère dans la caméra une carte Micro SD, soit on passe par un NVR.

synology hikvision

Aujourd'hui, il va être question de parler du stockage des vidéos capturées par les caméras de surveillance sur un NAS. Pour cela, nous allons parler des différentes fonctionnalités du NAS. Puis dans un second temps, une liste des pré-requis sera dressée pour être au clair avec le matériel nécessaire. C'est dans un troisième temps que nous verrons les étapes de paramétrages de la caméra et du NAS pour que les deux se synchronisent. 

Utiliser un NAS pour enregistrer les vidéos des caméras de surveillance

Il est tout à fait possible d'utiliser un NAS pour enregistrer des vidéos des caméras de surveillance. Toutefois, il faut savoir que toutes les marques ne proposent pas cette option. Dans l'explication plus bas, il sera question de parler d'un NAS Synology avec des caméras Hikvision. Au passage, ce tuto est également possible avec des caméras Dahua.

Il est recommandé de ne pas se contenter d'un support d'enregistrement pour les caméras. En effet, si vous en avez la possibilité, essayez d'avoir à la fois un système d'enregistrement local, par exemple une Micro SD, et un NVR ou un NAS. En multipliant le nombre de supports d'enregistrements, vous limitez les risques de pertes d'images.

Avec un NAS, l'avantage, c'est que vous n'êtes pas limité(e) en terme d'utilisation du stockage. Contrairement à un NVR qui lui, ne va enregistrer que les données de vos caméras, un NAS va au-delà. Par exemple, vous pouvez utiliser un NAS pour effectivement enregistrer les vidéos de vos caméras de surveillance, faire des backups de votre PC, utiliser le NAS comme système multimédia, etc.

Matériel nécessaire pour notre tuto

Pour pouvoir réaliser ce que nous comptons faire, voici une liste exhaustive des produits nécessaires :

Pour un tuto complet sur le branchement et l'alimentation des caméras de surveillance avec un switch PoE et des prises CPL, lisez ceci.

NAS camera surveillance

Les étapes de paramétrages de la caméra et du NAS

Une fois les branchements faits, les tests réalisés, etc, il ne manque plus qu'à mettre la main à la pâte ! Il existe deux méthodes pour pouvoir enregistrer et stocker les vidéos de ses caméras de surveillance sur son disque dur réseau. Il existe tout d'abord l'accès par NFS. Ou, comme alternative, il existe l'accès via CIFS. Pour cela, nous allons passer par le DSM de Synology et par l'URL de la caméra de surveillance.

Dans les deux méthodes présentées plus bas, il vous faut vous connecter à votre compte Synology. Faites en de même pour chaque caméra (comme sur la capture d'écran plus bas).

Enregistrer les données en NFS

  1. Ouvrez le Panneau de configuration. Dans la fenêtre qui s'ouvre, cliquez sur Services de fichiers (juste en dessous de Dossier partagé). Sur la barre du haut, vous aurez plusieurs onglets. Cliquez sur Win / Mac / NFS. Descendez un peu, puis activez le NFS en cochant la case Activer NFS. Pour terminer, cliquez sur Appliquer pour enregistrer les paramètres.
  2. Par la suite, on va créer un dossier partagé. Pour cela, cliquez sur Dossier partagé et créez un dossier partagé. Depuis l'onglet "General", nommez-le. Par exemple, pour notre caméra dans le salon, le dossier sera "camsalon". On termine en cliquant sur OK.
  3. Toujours dans la même fenêtre, on va cliquer sur l'onglet Permissions NFS. Ensuite, cliquez sur le bouton Créer juste en dessous. Dans la nouvelle petit fenêtre qui s'ouvre, il va falloir renseigner l'adresse IP de notre dossier. Par exemple, l'adresse IP de mon NAS est 23.122.143.x. L'adresse IP du dossier sera donc par exemple 10.102.103.0/24. Par la suite, il faudra sélectionner Aucun mappage pour l'option Squash. Pour les privilèges, sélectionner Lecture/Ecriture. Ensuite, on enregistre les paramètres.
  4. La petite fenêtre doit se fermer et on retombe sur la fenêtre de base. Normalement, sous "client", vous devez avoir une ligne avec l'adresse IP du dossier, les indications relatives aux privilèges, etc. Enfin, tout à fait en bas, vous avez le chemin de votre dossier (ex : /volume1/camsalon).
  5. On va maintenant sur l'adresse IP de la caméra. Puis on va dans l'onglet Enregistrement sur la gauche puis on clique sur le 3ème ou 4ème onglet "NAS". On indique l'adresse IP du serveur (du dossier en fait), puis on indique le chemin. Pour reprendre notre exemple, il s'agit du /volume1/camsalon. Ensuite, on formate depuis l'interface Hikvision le "disque dur".

Limites de l'enregistrement en NFS : le gros problème de l'enregistrement en paratage NFS, c'est que l'on ne peut créer qu'un seul dossier. Et on ne peut aussi y rattacher qu'une seule caméra. Donc l'intérêt de cette méthode n'est d'être que si vous avez une seule caméra. Si vous souhaitez enregistrer plusieurs caméras, suivez plutôt la méthode ci-dessous.

Enregistrer les données en CIFS

Pour cette méthode, on va reprendre le même début que celle précédente. Les étapes sont un peu plus nombreuses. Mais les avantages sont plus nombreux aussi.

  1. On commence par créer un dossier partagé. Par exemple, on le nomme "camjardin". Inutile d'aller cliquer sur l'onglet relatif aux permissions NFS. Cela ne nous intéresse pas ici. Une fois validé, on ferme la fenêtre en cours.
  2. Depuis la fenêtre "Panneau de configuration", on clique sur "Utilisateur". On va créer un nouvel utilisateur relatif au dossier qui nous intéresse ci-dessus. Depuis l'onglet "info", on va donc nommer un nouvel utilisateur. Donnez lui un nom différent mais semblable au dossier. Par exemple, notre dossier s'appelle "camjardin". Nous allons créer un utilisateur "utiljardin". On va ensuite rajouter un mot de passe à cet utilisateur et on ne clique pas sur OK.
  3. Dans l'onglet juste à coté, on clique sur "groupe d'utilisateurs". On va cocher la ligne d'utilisateur "groupe par défaut". Pour les permissions, on sélectionne "Lecture/Ecriture". Puis, si on le souhaite (ce qui est aussi recommandé), mettre un quota au dossier. Un quota de 150 ou 200Go est suffisant.
  4. On bascule sur l'interface Hikvision puis on refait la même démarche que dans la première option. Sauf qu'au lieu de choisir NFS, on clique sur CIFS.
  5. On va y indiquer l'adresse IP du NAS, puis le chemin du dossier partagé, et le nom d'utilisateur créé avec son mot de passe. Ensuite, comme pour tout à l'heure, on vas cliquer sur "Formater" et voilà !

Laisser un commentaire