Explications sur l’éclairage connecté simple et pratique

Explications sur l’éclairage connecté simple et pratique

Le contrôle de la lumière et de l’éclairage connecté est très facile et répandu. Tout passe par une connexion Wi-Fi et un smartphone. Mais pas que. A titre d’exemple, il est possible d’automatiser son système d’éclairage via la programmation interne d’une application. L’éclairage connecté peut aussi passer par la voix, comme avec Google Assistant ou Amazon Alexa. C’est d’ailleurs devenu le quotidien pour de nombreuses personnes. Mais beaucoup hésitent encore.

tuto débuter éclairage connecté

Moderniser et connecter un système d’éclairage semble nécessiter du temps et de l’argent. C’est faux. Tout au contraire : c’est simple, rapide et pratique. D’ailleurs, si vous débutez en domotique et en maison connecté, l’éclairage est la chose la plus facile à faire. Cet article a pour de résumer ce qu’il faut pour installer un système d’éclairage connecté. Par la suite, il sera également question de proposer des idées de système d’éclairage connecté avec une enceinte vocale connectée.

Les différentes options de système d’éclairage connecté

Si vous souhaitez envelopper votre foyer d’une douce lumière d’ambiance ou éclairer une pièce, plusieurs options s’offrent à vous. Dans tous les cas, l’objectif est le même. Il s’agit de contrôler l’éclairage connecté. Pour cela donc, il faut commencer par un bon début. Bien entendu, il ne sera pas question ici de changer toutes les lampes et ampoules de chez vous. Cela serait trop coûteux et très décourageant. Il sera donc plus opportun de faire les choses simples.

Tout d’abord, commencez à vous questionner sur les endroits de votre domicile pertinents quant à l’éclairage connecté. Par exemple, le salon ou la chambre sont de bons endroits par lesquels commencer.

éclairage connecté chambre

Une fois ce choix fait, reste encore la question de la manière de faire. Comment connecter mon éclairage sans le changer ? La réponse est simple. Les choix sont variés. Voici quelques propositions pour connecter votre système d’éclairage.

Connecter un système d’éclairage avec une prise connectée

Une lampe doit uniquement être allumée et éteinte. Aussi, il suffit de connecter un adaptateur intelligent de type prise connectée. Ce disposif, très simple, va commuter l’alimentation via via une application. Les possibilités seront donc d’allumer et d’éteindre une lampe. Ces prises fonctionnent en Wi-Fi 2,4Ghz. Elles sont disponibles à partir de 10 euros. Certes, il existe de nombreuses marques et modèles. Tout dépend de vos besoins. L’une des prises connectées les plus connues (et recommandée) est la TP-Link HS100.

Toujours pour la marque TP-Link, la HS110 qui mesure la consommation électrique de l’appareil branché dessus. En fait, l’utilisation d’une prise connectée est vraiment très simple. Il suffit de la brancher à une prise électrique. Puis, de lancer l’appareillage via l’application. Pour la suite, il suffit de suivre les étapes pas-à-pas depuis l’application. Cependant, il n’est pas possible de régler l’intensité de l’éclairage ou de changer la couleur de la lumière.

En même temps, comme mentionné plus haut, une prise connectée va simple allumer ou éteindre la lampe branchée dessus. Mais il s’agit là d’un produit facile d’utilisation, pratique et pouvant être piloté depuis une application smartphone, depuis IFTTT, ou depuis une enceinte vocale. Clairement, si vous débutez dans l’automatisation de la maison, la prise connectée est un incontournable.

Opter pour l’ampoule connectée Wi-Fi

Si l’option d’allumer et d’éteindre une lampe ne suffit pas, alors il faudra viser autre chose. Ce ne sera donc plus la lampe elle-même qu’il faudra connecter, mais son ampoule. Et devinez quoi ? Il existe de nombreuses ampoules connectées ! Avec une douille E27, E14 ou GU10, le choix est large. En termes d’utilisation, il suffira de la visser. Par la suite, il faudra la connecter à l’application de la marque en Wi-Fi. Maintenant, attention : la plupart des ampoules connectées ont une douille de type E27. Si vous avez des ampoules E14 ou GU10, il faudra se rabattre sur des produits Philips Hue GU10 ou E14.

Si vous choisissez d’opter pour un système d’éclairage Philips Hue, il faudra aussi penser à avoir un pont de connexion (Bridge) pour connecter l’ensemble de vos ampoules. Dans ce cas, vous connecter avec un câble Ethernet le pont de connexion Philips. Ce n’est qu’une fois cette étape réalisée que vous pourrez rajouter des ampoules.

Après la connexion réseau Wi-Fi, les ampoules se pilotent depuis un smartphone ou autre. Bien entendu, il n’y a pas que les ampoules Philips Hue. Bien d’autres marques existent, comme les ampoules TP-Link ou Yeelight. Pour ces dernières, il n’est pas nécessaire d’acheter des accessoires supplémentaires, notamment un pont de connexion. Après, ces marques offrent moins de choix quant à la douille de l’ampoule. Mais dans tous les cas, la connexion se fait en Wi-Fi.

Donc en fait, que le choix se porte sur des ampoules Philips Hue, Tp-Link, Yeelight ou d’autres marques, ces ampoules fonctionnent en Wi-Fi. Certains systèmes nécessitent un pont de connexion, d’autres pas. Tout dépend en fait de ce que vous voulez faire… Une alternative, notamment pour les personnes qui ont des systèmes d’éclairage avec des douilles GU10 ou E14 passe par l’interrupteur connecté. Avec ce système, ce n’est pas l’ampoule que vous connectez. Mais ce sera le mécanisme d’activation et de désactivation de l’éclairage, à savoir, l’interrupteur mural. Là encore, il existe de très nombreux interrupteurs muraux connectés. Si vous choisissez cette option, il faut savoir que ces interrupteurs muraux doivent se brancher avec 3 câbles (positif, négatif et terre). Enfin, il existe certains interrupteurs connectés avec variateur.

Rendre une lampe pilotable à distance avec une douille connectée

L’installation d’interrupteur connecté est trop compliquée ? Vous ne voulez pas passer par une prise connectée ? Mais vous ne voulez pas non plus vous passer de cette si jolie lampe chez vous ? Alors dans ce cas, pourquoi ne pas opter pour une douille connectée ? Cette autre alternative est pertinente pour les grosses lampes. En effet, il faut savoir que la douille connectée va prendre un peu de place entre l’ampoule et la fixation de la lampe. Pour information, à l’heure actuelle, il n’existe que des douilles connectées E27.

Ces douilles sont aussi simples d’utilisation. Comme pour un interrupteur ou une prise connectée, la douille connectée va simplement se contenter d’allumer ou d’éteindre l’éclairage de la lampe. C’est tout.

Contrôler n’importe quel objet électrique avec un module connecté

Comme mentionné ci-dessus, si vous voulez vous contenter d’allumer et d’éteindre votre lampe via une application et/ou une enceinte connectée, vous passerez forcément par le Wi-Fi. La dernière option est le module connecté. Plus spécifiquement, il s’agit du module connecté SonOff Basic.

Tous les appareils qui y sont connectés peuvent être contrôlés à distance, sans avoir à être eux-mêmes connectés. Certes, ce petit module contrôle n’importe quel appareil électrique, comme une machine à café, un ventilateur ou un radiateur. Pour faire fonctionner ce dispositif, il faudra sectionner les câbles électriques de l’appareil. Donc si vous n’êtes pas à l’aise avec l’électricité, optez plutôt pour une prise électrique. C’est plus simple.

J’ai choisi le type d’éclairage connecté. Maintenant, je fais quoi ?

Vous savez quoi prendre comme système d’éclairage connecté ? Parfait. Il ne reste maintenant plus qu’à le configurer. Pour cela, qu’importe la marque ou le modèle du produit. La plupart de ces appareils fonctionne de la même façon. En général, il suffit de le brancher, puis d’ouvrir l’application smartphone dédiée. Toutes les étapes sont expliquées. Il suffit de les suivre. Après, une fois que le tout est enregistré sur votre réseau, il faut paramétrer leur utilisation. Tout dépend de votre niveau d’expertise dans ce domaine.

Je débute dans le contrôle de la lumière connectée

Les débutants en domotique ou en programmation de la maison connectée ne souhaitent pas forcément investir beaucoup dans l’achat d’un système d’éclairage. En général, on commence par un ou deux produits. Puis on les teste. Plusieurs cas de figure vont alors émerger :

  • Ceux qui ne souhaitent se contenter que de l’application smartphone. Il s’agit-là d’une utilisation simple, basique, mais tout à fait honorable. C’est le principe de la sobriété, et c’est très bien ainsi.
  • Ceux qui vont commencer à créer des petits scénarios depuis l’application dédiée. Par exemple, la programmation automatique d’allumage ou d’extinction à certaines heures de la journée.
  • Ceux qui vont utiliser leur enceinte connectée en plus de l’application smartphone. Ici, l’enceinte connectée n’est qu’un « double » de l’application. Les fonctions sont là encore simples et basiques. Mais pourquoi faire compliqué d’ailleurs ?
domotique smartphone éclairage connecté

Il n’y a pas de honte à débuter dans le domaine de la maison connectée. Au contraire. L’idée en fait est de pouvoir se servir de ces fonctionnalités. Vous avez des besoins simples ? Arrêtez-vous là. Pas la peine de compliquer les choses.

Je maitrise bien les applications tierces, comme IFTTT

Si vous êtes un(e) habitué(e) des périphériques domotiques, des applications tierces comme IFTTT ou Apple HomeKit ne vous seront pas étrangers. Mais comment utiliser au mieux des applications tierces ? Ces dernières fonctionnent en effet selon une (ou plusieurs) condition(s) et en fonction de celle(s)-ci, une ou plusieurs action(s) va (vont) en découler. Pour en lire davantage à ce propos, vous pouvez aller regarder ici.

Pour les marques proposées plus haut, comme Philips Hue, Yeelight, TP-Link ou autres, la plupart peuvent fonctionner avec des protocoles domotiques simples comme IFTTT. Si vous voulez un aperçu de ce qui est possible de brancher et de connecter entre les différents périphériques, voici un tableau de synthèse :

Système YeelightPhilips HueIkea TradfriPlug eWeLink
Pont / passerelle requis?NonPhilips Hue Bridge 2.0Uniquement avec les anciens modèles de lampes passerelle Ikea (ou via Philips Hue Bridge)Non
WiFi nécessaireOui (2,4Ghz)Oui (2,4Ghz)Oui (2,4Ghz)Oui (2,4Ghz)
LANNonOui (pour le Bridge)NonNon
Produits proposésAmpoule, bandeau lumineux, plafonnier, lampeAmpoules LED, lampes de table, spots de plafond, bandes lumineuses, lampes de jardin, etcAmpoules LED, panneaux lumineux, éclairage indirect pour armoires, etcNA
Compatible domotiqueApple HomeKit, Amazon Alexa, Google AssistantApple HomeKit, Amazon Alexa, Google Assistant, Ikea Tradfri, Osram Lightify et autresApple HomeKit, Amazon Alexa, Google Assistant, Philips Hue, haut-parleurs SonosApple HomeKit, Amazon Alexa, Google Assistant
AccessoiresNonDétecteurs de mouvement, variateur, interrupteursVariateur, télécommandeInterrupteurs, modules, prises connectées

Les fonctions d’éclairage avec une enceinte connectée

Il est très facile d’allumer ou d’éteindre la lumière à l’aide d’une commande vocale. « OK Google, allume le couloir« . « Alexa, éteints la chambre du bébé« . Cependant, ce confort à lui seul peut ne pas convaincre tout le monde de l’avantage d’un système d’éclairage à commande vocale. Quelles sont les autres possibilités avec l’assistant vocal et un système d’éclairage connecté ? Voici quelques exemples de fonctionnalités intéressantes :

  • En regroupant les lampes, la lumière dans toute la maison ou la pièce peut être éteinte avec une seule commande. Chaque ampoule peut être regroupée pour une pièce. Ainsi, si vous demandez à l’enceinte connectée d’éteindre le salon, tout l’éclairage appartenant à cette pièce va obéir et s’éteindre. Et inversement.
  • Si vous avez des ampoules de couleur, vous pouvez demander à l’enceinte connectée d’allumer le périphérique d’une couleur spécifique. De même, vous pouvez demander à réduire de 50% la luminosité.

Une enceinte connectée est-elle nécessaire à mon système d’éclairage ?

Dans la dernière partie de cet article, il a été question d’aller plus loin dans la maison connectée en parlant de l’enceinte vocale. Bien entendu, il s’agit-là d’un système totalement facultatif. Un système d’éclairage connecté peut fonctionner soit depuis une application smartphone (donc en manuel), soit de manière automatique (programmée). Dans tous les cas, l’idée est en fait de faire les choses simples. Compliquer des conditions ou des scénarios ne sert à rien. Et plus les choses sont compliquées, plus le risque de beugs est important.

Laisser un commentaire