Skip to content

La maison du futur et la sécurité, une utopie ?

Quand la maison du futur et la sécurité riment ensemble, peut-on dire qu'il s'agit d'une utopie ? Pour paraphraser M.L. King "I have a dream". Oui, pour de nombreuses personnes, la ville du futur sera totalement numérique. Le wifi sera partout. Les voitures seront automatisées et les factures seront payées sans avoir besoin de rien faire. La ville du futur est pour bientôt... Mais la ville du futur peut-elle être sans cambrioleurs ?

Les villes du futur : un monde totalement sécurisé et sans cambriolages ?
Les villes du futur : un monde totalement sécurisé et sans cambriolages ?

Revenons à aujourd'hui. Les gadgets actuels en matière de sécurité sont relativement satisfaisants. Le contrôle de la température se fait tout seul, les portes de garages s'ouvrent avec un bip... Nous disposons de caméras de surveillance déclenchées par mouvement, de capteurs immatériels et l'éclairage et les serrures peuvent être contrôlées à partir d'un smartphone. Il y a de cela une décennie, nous ne pensions même pas à tout ce qui existe à l'heure actuelle. Rêver est bon. Rêver permet de faire avancer le monde. Alors pourquoi ne pas en vouloir plus pour la sécurité de nos foyers ? Petit tour d'horizon de ce qui pourrait se faire dans quelques années...

1. Criblage des portes

Certes il existe les poignées avec des verrous. Ces poignées sont sécurisées et permettent de déverouiller l'accès soit avec un smartphone, soit avec un code. Ces poignées sont très bien mais restent un peu chères. L'avantage étant que vous n'avez pas à faire de doubles de clés pour les personnes qui viennent chez vous.

Poignée sécurisée digicode
Poignée sécurisée digicode

Mais pour aller encore plus loin dans le domaine de la sécurité au niveau des ouvertures, il pourrait être intéressant de cribler la sécurité des ouvertures. Avec un criblage sécurisé, de nombreux vols seraient évités. L'idée serait relativement simple : une bonne identification avec un double processus de sécurité permettrait de pouvoir limiter les intrusions. L'industrie de la sécurité propose déjà des caméras de surveillance activées par le mouvement.

Okidokeys poignée sécurisée
Okidokeys poignée sécurisée

Toutefois, les caméras de surveillance ne parviennent pas systématiquement à identifier correctement les suspects, surtout si les voleurs portent un masque ou une cagoule. À l'avenir, il serait intéressant d'avoir un système où un visiteur doit fournir plusieurs d'informations sur lui-même. Par exemple, il pourrait fournir une empreinte digitale, un scan de la rétine... Cela permettrait d'avoir un contrôle total de qui rentre et qui sort, d'avoir des informations sur la personne et de pouvoir les utiliser au cas où. Enfin, un contrôle avec un smartphone de type déverrouillage de la porte serait parfait.

2. Logiciel de reconnaissance faciale

Plus de clés, plus de télécommande d'alarme, plus de souci de batterie du smartphone : la reconnaissance faciale, une arme ultime ?
Plus de clés, plus de télécommande d'alarme, plus de souci de batterie du smartphone : la reconnaissance faciale, une arme ultime ?

Dans le même ordre d'idée de l'identification sécurisée pour la porte d'entrée, il serait cool d'avoir des caméras (ou un portier vidéo) avec un logiciel de reconnaissance faciale. Ce système pourrait prendre des images d'une personne, mais il pourrait faire des renvois de ce visage avec Facebook pour instantanément identifier la personne. Facebook propose déjà un système de reconnaissance des visages. Pourquoi ne pas porter cette technologie au domaine de la sécurité ?

3. Les capteurs de mouvement qui vous connaissent

Laser, reconnaissance faciale, détecteur de mouvement... Idéal pour bien protéger son domicile
Laser, reconnaissance faciale, détecteur de mouvement... Idéal pour bien protéger son domicile

A l'heure actuelle, il existe des capteurs de mouvement qui différencier un individu d'un animal. Presence de Netatmo en est un bon exemple. Et si ces détecteurs de mouvement pouvaient également faire la différence entre un intrus et un membre de votre famille ? Si les capteurs pouvaient effectivement identifier les individus, cela ferait grandement diminuer le stress lorsqu'une notification est reçue, non ?

4. Robot de défense

Défendre son domicile avec des robots autonomes
Défendre son domicile avec des robots autonomes

Tant qu'à rêver, autant rêver en grand. Et si les robots pouvaient nous défendre, ou défendre le foyer lors de notre absence ? Avec un super robot tip-top, tout intrus serait étourdi, et hors d'état de nuire. L'armée fait bien de supers robots qui se relèvent tous seuls, qui savent détecter les obstacles, etc. Alors pourquoi ne pas faire des robots pour la sécurité de la maison ?

5. Technologie de déclenchement avancé d'appareils

Les systèmes de sécurité peuvent être programmés et contrôlés à distance via un smartphone. Les caméras de surveillance peuvent être programmées pour enregistrer automatiquement ou prendre des photos quand un mouvement est détecté. Les notifications sur smartphone vous informent par SMS ou par email. D'ailleurs, certains des appareils peuvent être compatibles avec IFTTT. Mais s'il était possible d'aller plus loin ? Quand un mouvement a été détecté, l'ensemble des objets connectés de votre domicile pourraient s'activer selon une certaine logique, via IFTTT. Ainsi, un système de sécurité pourrait être connecté au système de vidéosurveillance, la télévision pourrait s'allumer toute seule, toutes vos lumières pourraient également s'allumer. IFTTT est un outil qui présente de bonnes fonctionnalités pour la sécurité de la maison. A surveiller de près.

La sécurité des propriétés privées évolue très rapidement. Avec la technologie qui s'affine et qui devient de plus en plus autonome, les systèmes de sécurité permettront peut être un jour d'empêcher les cambriolages, de limiter au maximum de fausses alarmes. Tous les jours, de nouveaux produits sortent pour équiper et protéger son domicile. Il suffit de suivre l'actualité sur ce site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *