Quel est le meilleur détecteur d’incendie connecté ?

Quel est le meilleur détecteur d’incendie connecté ?

AAAhhh, l’hiver… Flocons de neige, paysages blancs, feu de cheminée avec un thé brulant à boire à côté… Oui, ceci est une image de carte postale canadienne qui fait envie. Mais revenons à la réalité. Certaines personnes ont une cheminée. D’autres encore aiment allumer des bougies. En bref, on aime jouer avec le feu. Seulement parfois, il arrive qu’à trop vouloir jouer avec les flemmes, il arrive qu’on s’y brûle.

Détecteur d'incendie connecté
Source : Twitter

Et retrouver son domicile totalement carbonisé, ça fait mal. Aussi mal (voire plus) que de s’être fait cambrioler. Alors, oui, la législation sur les détecteurs de fumée en France commence à dater. Seulement, deux ans après l’adoption de cette loi, qu’en est-il dans les foyers ? Quelles sont les améliorations en termes de détecteurs de fumée et d’incendie ? A l’ère du tout connecté, existe t-il des détecteurs d’incendie connectés ? Quels sont les meilleurs ? Autant de questions qui vont être abordées dans cet article. 

La loi sur le détecteur d’incendie en France

Depuis le 8 mars 2015, un détecteur de fumée (DAAF) doit être systématiquement installé dans tout lieu d’habitation. Locataires comme propriétaires ont dû se plier à la règle, que ce soit pour une habitation principale ou secondaire. Ces produits doivent respecter la norme NF-EN-14604. En fait, les raisons pour lesquelles les français ont joué le jeu, c’est effectivement parce que cela concerne la sécurité, donc c’est bien. Mais la seconde raison principale qui a poussé les français à acheter des détecteurs d’incendie, c’est tout simplement à cause des sanctions encourues en cas de non-présence de ces produits.

Certes, la motivation n’est pas la plus glorieuse, mais c’est ainsi. Les français obéissent, notamment quand il y a une sanction au bout, sans quoi, les habitudes sont difficiles à changer. Quoiqu’il en soit, finalement, la plupart des français sont contents car ils se disent que oui, pour 10 ou 15€ le détecteur d’incendie, on est plus en sécurité. Ceci est notamment valable en hiver, lorsque l’on a plus tendance à allumer la cheminée, ou se blottir dans son plaid devant la TV, éclairée de ses 3 bougies Ikea.

plaid tout doux
Le bonheur de son plaid tout doux au coin de la cheminée !

Que peut-on attendre d’un détecteur d’incendie connecté ?

Qu’est ce qu’un détecteur d’incendie connecté ? L’idée est tellement simple. Un détecteur de fumée basique, par définition, indique s’il y a un feu à proximité. Sur le principe, cela est génial, notamment pour pouvoir agir avant qu’il ne soit trop tard. Mais un détecteur de fumée qui vous indique s’il y a un feu, peu importe l’endoit où vous êtes, c’est encore mieux, non ? Et bien voilà, vous savez ce qu’est un détecteur de fumée et de monoxyde de carbone (CO) connecté. Dans certains pays nordiques, figurent d’ailleurs parmi le type d’équipement le plus commun de maison connectée. A titre d’exemple, si vous avez une maison secondaire ou si vous vous déplacez souvent, la tranquillité d’esprit qu’un détecteur d’incendie peut apporter est inestimable.

Le fonctionnement de ces produits, qu’importe la marque, est identique. Une fois installé et mis sous tension, vous téléchargez l’application correspondante et vous vous connectez à l’appareil via le Wi-Fi. Si l’alarme se déclenche, vous recevez une alerte sonore depuis le détecteur lui-même, mais votre téléphone vous indique également le problème (fumée ou CO, alarme activée, et parfois même la sévérité de la fumée). Certains détecteurs de fumée connectés sont compatibles avec IFTTT. Enfin, un autre avantage du détecteur de fumée intelligent : vous recevrez des notifications lorsque les piles sont faibles.

Quels sont les points importants à prendre en compte pour un détecteur d’incendie connecté ?

Comme mentionné précédemment, la plupart des détecteurs d’incendie connecté fonctionnent presque de la même manière. L’appareil s’installe au plafond ou en hauteur sur le mur (généralement en remplaçant un détecteur de fumée basique basé au même endroit), alimenté par des piles. Enfin, il faut noter que certains de ces produits peuvent également être alimentés depuis un câble électrique.

Bosch 8750000284
Détecteur de fumée Bosch de la suite Bosch SmartHome

Détecteur de fumée et CO2

Aujourd’hui, un détecteur doit reconnaitre la fumée et le monoxyde de carbone. Il est tout simplement inutile de renoncer à la détection du monoxyde de carbone dans les détecteurs de fumée que vous installez aujourd’hui. En effet, à l’heure actuelle, la plupart des détecteurs disposent de ces deux fonctionnalités. Toutefois, dans le doute, regardez bien les caractéristiques du produit. Pourquoi est-il important d’avoir un détecteur de CO2 ? Le monoxyde de carbone n’a pas d’odeur, de couleur ou de goût. C’est l’une des causes de décès les plus répandues. Chaque fois que vous brûlez quelque chose comme de l’essence, du gaz naturel, du bois, etc, du monoxyde de carbone est libéré dans l’air. Ce gaz est dangereux pour la santé et peut être mortel.

Sensibilité et précision du détecteur

Il est très difficile de tester scientifiquement l’efficacité d’un détecteur de fumée ou de CO2 sans avoir à brûler totalement une habitation. Cela dit, la simulation des conditions de fumée peut révéler un peu plus sur la sensibilité d’un détecteur. De plus, il faut également faire confiance à la technologie et à ses avancées. A titre d’exemple, le Nest Protect utilise un capteur photoélectrique à double spectre qui est considéré comme supérieur au capteur d’ionisation utilisé dans de nombreux appareils plus anciens et qui est plus sujet aux fausses alarmes.

Nest Protect 2ème génération, détecteur de fumée et monoxyde de carbone
Nest Protect : le détecteur de fumée et monoxyde de carbone

Variété des alertes et des notifications

Lorsqu’un incendie est détecté ou lorsque de la fumée est captée, une sirène forte est attendue. Toutefois, certains détecteurs vont au delà des alertes sonores et proposent des alertes vocales très utiles. Ces dernières indiquent le type de danger détecté, son emplacement et peuvent même vous indiquer comment gérer la situation. Les lumières codées par couleur sur le détecteur sont un autre plus. Et, bien sûr, les notifications sur votre téléphone sont un bon atout.

Utilisateurs multiples

Comme le dit le dicton, la force vient du nombre. Il est évident que les membres de votre foyer seront d’autant plus en sécurité que si chacun reçoit une alerte sur son smartphone, indiquant qu’il y a un incendie chez vous. Si votre détecteur permet des utilisateurs multiples, ce sera un plus.

via GIPHY

Interconnectivité

Certains appareils de détection d’incendie ou de fumée permettent l’inter-connectivité. Ainsi, il faut vérifier que le détecteur peut être combiné à d’autres appareils connectés, ou à des fonctionnalités tierces, telles que IFTTT. Par exemple, avec le principe de l’inter-connectivité, si le détecteur perçoit de la fumée ou du CO2, son alarme va s’enclencher, mais toutes les autres alarmes (par exemple de votre alarme anti-intrusion) se déclencheront également. Cela peut être un gros avantage si vous avez une grande maison.

Quels sont les points finalement à prendre en compte pour une sécurité optimisée ?

Comme on vient de le voir précédemment, il faut, pour aller bien, que votre détecteur soit équipé de :

  • détecteur de fumée et de CO2
  • capteurs double spectres
  • notifications variées
  • utilisateurs multiples
  • compatibilité avec d’autres systèmes

Comparateur des meilleurs détecteurs d’incendie connectés

Nombreux sont les détecteurs d’incendie et de fumée. Mais peu d’entre sont véritablement performants. Pour se faire, nous avons sélectionné 3 « capteurs » d’incendies qui sont connectés et valent le détour. Dans le tableau comparatif ci-dessous, nous présentons les produits simplement. Puis nous ferons des remarques ultérieurement.

 Nest Protect

 

Bosch

 

Somfy
Détecteur Fumée et CO2 Fumée Non
Capteurs Double capteur SRD category 2 Audio
Notifications variées Non Non Non
Utilisateurs multiples Oui Oui Oui
Compatibilité avec d’autres systèmes Oui Non Oui

Remarques sur les détecteurs

Tout d’abord, avant de commencer, parlons du « détecteur Somfy ». Il ne s’agit pas véritablement d’un détecteur mais d’une fonctionnalité relative à la caméra de surveillance Somfy de la suite Somfy Home Alarm. En lien avec la caméra de surveillance, vous pouvez être prévenu(e) via une notification push, un SMS, un e-mail du déclenchement de votre détecteur de fumée (DAAF).

Somfy incendie
Source : Somfy

Le tout passe en fait par le microphone intégré de caméra. Le son de l’alarme incendie est analysé et la caméra est capable de vous avertir en conséquence. Ainsi, un détecteur d’incendie traditionnel peut suffire. Pour plus de renseignements, cliquez ici. Bon, sur le principe, pourquoi pas. Mais est ce que ce genre de fonctionnalité est totalement opérationnel ? Nous ne savons pas. Donc inutile d’aller plus loin. D’autant que nous nous éloignons du sujet de cet article. Ceci dit, avant de terminer sur le fonctionnement des caméras Somfy, l’idée n’est pas mauvaise du tout.

Il reste désormais à confronter les deux autres challengers : le Nest Protect et le détecteur d’incendie connecté Bosch. Pour avoir un aperçu du fonctionnement de ces deux produits, voici des vidéos explicatives pour chaque produit.

Le détecteur d’incendie Bosch

Comme on peut le voir pour le détecteur d’incendie Bosch, il faut en fait avoir, de base, le kit de démarrage. Ainsi, à lui tout seul, le détecteur d’incendie connecté Bosch ne fonctionnera pas. Si vous êtes intéressé(e) par le détecteur Bosch, il y aura donc 3 options selon votre configuration actuelle :

Que penser du détecteur d’incendie connecté de la suite Bosch Smart Home ?

Sans avoir pu le tester, il semble difficile de se faire un opinion sur ce produit. Cependant, au vu des caractéristiques générales du produit (autonomie, puissance sonore de 85 dB, etc), et de la renommée de la marque, on ne peut être que confiant sur ce produit. La seule limite, c’est qu’il faut passer par la passerelle (contrôleur) qui a forcément un coût… Toutefois, ce détecteur peut fonctionner comme une sirène supplémentaire dans le cadre des dispositifs de sécurité anti-intrusion Bosch.

Donc, dans l’idée, oui, le produit de détection d’incendie Bosch est bien. Mais il s’appliquera et trouvera sa place dans votre domicile si vous êtes prêt(e) à investir dans la suite des produits connectés Bosch Smart Home. Sans quoi, vous vous en tirerez à beaucoup en termes de dépenses, pour un détecteur d’incendie connecté. Donc, pour faire simple, si vous souhaitez équiper votre domicile des produits Bosch Smart Home, OK pour ce détecteur et le contrôleur. Mais si vous souhaitez avoir uniquement un détecteur d’incendie, alors inutile de viser Bosch. Pour finir, si vous souhaitez connaitre les différents produits de la suite Bosch Smart Home (et il y en a !), cliquez sur le logo Bosch ci-dessous :

Pour terminer par le Nest Protect…

Nest est surtout connu pour ses thermostats intelligents ainsi que ses caméras de surveillance. Mais en plus de pouvoir contrôler votre système de chauffage et de la vidéosurveillance, Nest propose également un avertisseur de fumée et détecteur de monoxyde de carbone : le Nest Protect. Il existe deux versions disponibles du Nest Protect. On peut retrouver la version sur secteur ou la version à piles. Pour le modèle à piles, l’autonomie est estimée à 10 ans environ.

Au niveau des fonctionnalités, l’installation est vraiment très facile car tout est indiqué dans la boite. Concernant l’application Nest, là encore, tout passe par votre réseau Wi-Fi et le QR Code contenu dans l’emballage. Au niveau du prix, on retrouve sensiblement le même ordre d’idée que pour le Bosch, à savoir, une centaine d’euros. Cependant, certaines fonctionnalités rendent le Nest Protect.

Le Protect est beaucoup plus intelligent qu’un détecteur de fumée traditionnel. Il dispose d’avertissements vocaux à la place des bips traditionnels. A titre d’exemple, vous pourriez entendre un avertissement comme quoi il y a de la fumée dans la cuisine. Avec cet avertissement, vous permet d’anticiper un problème potentiel. Si vous avez plusieurs détecteurs, les informations de localisation sont particulièrement utiles. Vous savez d’où vient le problème.

L’alarme s’auto-testera également une fois par mois. Un rapport mensuel d’activité vous sera aussi envoyé. Enfin, l’anneau central rétro-éclairé permet de connaitre, d’un simple coup d’oeil, l’état du détecteur. Cet anneau lumineux peut aussi être utilisé la nuit, comme lumière d’appoint, lorsque l’on doit aller faire son pipi.

Pour terminer sur le Nest Protect

Parmi les trois détecteurs que nous avons proposé ici, le Somfy n’est fondamentalement pas mauvais, mais n’est pas un « vrai » détecteur. Toutefois, on apprécie grandement la fonctionnalité connecté et les notifications précises sur smartphone. Mais il ne s’agit pas d’un « vrai » détecteur d’incendie.

Venons-en maintenant aux deux autres produits : le Bosch et le Nest. En fait, ces deux produits sont un peu identiques dans le sens où ils prennent tout leur sens dans le cas d’intégration avec d’autres produits connectés. Le Bosch n’est cependant pas (pour le moment ?) compatible IFTTT, contrairement au Nest. Enfin, le détecteur de fumée Bosch nécessitera le contrôleur Bosch Smart Home. Le Nest Protect, à l’inverse, peut fonctionner sans rien ajouter en plus. Si vous habitez dans une maison où un seul détecteur de fumée suffira, le Nest Protect est un excellent choix. Ainsi, des différents produits que l’on a pu présenter dans cet article, notre favori reste définitivement le Nest Protect. Pour en savoir plus sur ce produit, cliquez sur l’image ci-dessous :

Laisser un commentaire