Skip to content

Quel est le coût réel d’un système de vidéosurveillance filaire ?

Alors que l'on parle souvent sur ce blog de la comparaison des caméras de surveillance filaires par rapport aux caméras de surveillance totalement sans fil, on peut se demander combien coûte réellement un système de vidéosurveillance filaire. En effet, si on peut prévoir assez facilement le coût total d'un système sans fil tel que Arlo, pour un système c'est une autre affaire.

caméras Arlo
Les caméras Arlo sont totalement sans fil, résistantes aux intempéries, enregistrement sur le cloud et consultations sur smartphone

Lorsque l'on choisit un système sans fil, on a un pack, et puis c'est tout. Ou presque. Certes, on peut acheter des supports spécifiques ou autres. Mais ces objets ne sont que d'une dizaine d'euros... Or, lorsque l'on pense à investir dans un système filaire, c'est une autre affaire. Faisons ensemble le point ici.

Combien coûte un système de caméras de surveillance filaire ?

Parmi les caméras de surveillance filaires, vous avez deux options : les kits déjà prêts et les ensembles à composer soi-même.

Le coût d'un kit de caméras de surveillance

Globalement, il existe deux types de systèmes de caméras de surveillance. Il existe les caméras en pack ou kit. Suivant cette option, la logique sera assez proche des caméras de surveillance sans fils. Pourquoi ? Dans les packs, tout est inclus : les caméras, l'enregistreur, les câbles, les vis de fixations, les chevilles, et parfois même le disque dur (voir image plus bas) ! Ainsi donc, là aussi, pour prévoir la somme totale, il suffit de regarder le prix du pack en question.

camera Sannce
Packs de caméras de surveillance Sannce

Un autre avantage à prendre en considération pour les packs de caméras de surveillance, c'est que vous êtes certain(e) d'avoir un ensemble compatible entre chaque élément qui compose le kit des caméras. Autrement dit, vous n'avez à vous inquiéter si l'enregistreur numérique (DVR ou NVR) va pouvoir accepter les caméras, si le disque dur sera adapté ou pas, etc.

Le coût de caméras de surveillance à composer soi-même

Entrons dans le vif du sujet de cet article : le véritable coût des caméras de surveillance, avec un ensemble à composer soi-même. Dans cette partie, plusieurs options sont disponibles. Nous allons commencer par voir les éléments du système de surveillance de base.

Les caméras de surveillance

Dans cette partie, lorsqu'il est mentionné "caméra de surveillance", on parle des caméras IP de type dôme, bullet ou autre "nues". Une caméra de surveillance "nue" est une caméra qui est vendue seule, dont les seuls branchements se limitent à une prise d'alimentation et une prise ethernet. A titre d'exemple, les caméras D-Link ou Hikvision sont bien représentatives des caméras en question.

Donc pour faire simple, une caméra de surveillance coûte d'une dizaine d'euros à une petite centaine d'euros. Disons que pour se baser sur quelque chose de simple, nous allons partir de l'idée qu'une caméra de surveillance "nue" coûte environ 100€. Il faudra ensuite multiplier ce prix par le nombre de caméras dont vous aurez besoin pour chez vous.

L'enregistrement : support numérique ou cloud ?

Plusieurs options existent quant au support d'enregistrement des vidéos capturées par les caméras de surveillance. Nous allons ici présenter les principaux supports avec à chaque fois un ordre de prix approximatif.

  • Le DVR ou le NVR. Il s'agit de deux formes de supports d'enregistrements dédiés aux systèmes de surveillance. Le prix d'un DVR est sensiblement identique à celui d'un NVR. Il faut cependant savoir que selon la marque et le modèle, ce type de support inclut (ou pas) un disque dur. Si jamais le disque dur n'est pas inclus, il faut penser qu'il faudra un disque dur spécialement conçu pour les NAS.
    Si l'on fait le compte, nous aurons donc un enregistreur (NVR ou DVR) avec un disque dur de 6To. L'enregistreur sans le disque dur coûte environ 150€. Attention à ce que l'enregistreur soit compatible avec la marque des caméras de surveillance. De même, lorsque vous choisissez votre NVR, pensez à prendre des capacités matérielles toujours supérieures aux caractéristiques de vos caméras. Par exemple, si vous avec des caméras à 5MP, il faudra que votre NVR prenne des caméras "jusqu'à 6MP" (ou plus). Un disque dur de 6Tà coûte environ 200€.
    Là encore, si l'on fait le compte entre l'enregistreur NVR ou DVR et le disque dur inclus, on en a environ pour 300-350€.
  • Le NAS : Si vous avez déjà en NAS chez vous, vous savez que vous pouvez l'utiliser dans plusieurs objectifs : sauvegardes régulières de vos ordinateurs, de vos photos, vidéos, fichiers, etc. Vous aussi pouvez utiliser votre NAS comme un serveur multimédia sur la TV. En bref, le NAS sert à mettre et stocker à peu près toutes les données numériques. Et vous savez quoi ? Les vidéos capturées par une caméra de surveillance est une donnée numérique. Alors comment enregistrer les vidéos des caméras de surveillance sur un NAS ? Il vous suffit d'avoir soit un dossier dédié à vos caméras de surveillance, soit de passer par un programme spécifique, par exemple avec surveillance station de Synology. Pour donner un ordre de prix, ce sera un peu comme le NVR ou le DVR : compter le tarif du NAS et d'un disque dur. Le prix final sera équivalent au NVR ou DVR, à la différence ici que vous pourrez utiliser votre NAS pour plusieurs autres choses que la sauvegarde de données vidéo.
  • La carte MicroSD : certaines caméras sont équipées d'un slot MicroSD pour pouvoir sauvegarder les vidéos directement dessus. Si l'idée n'est pas mauvaise en soit, il est préférable d'utiliser l'option de la sauvegarde MicroSD en dernier recours. Tout simplement parce que si vous n'avez que cela, il suffit d'arracher la caméra avec les données sauvegardées dedans et voilà. C'est comme si vous n'aviez rien eu. Si vous devez acheter des cartes MicroSD pour une caméra de surveillance, il est préférable d'avoir une carte XC Classe 10. Selon la taille, compter environ 70€.
  • Le Cloud : Que de débats sur le cloud pour sauvegarder ses données ! Le cloud fonctionne en fait un peu comme un NAS. A la différence que vous n'avez pas de support physique. Pour avoir un espace de stockage cloud, vous pouvez opter pour des solutions gratuites, comme Dropbox ou GDrive. Vous pouvez aussi opter pour des solutions payantes, comme GoogleCloud ou autres. Pour en savoir plus sur la surveillance vidéo sur le cloud, vous pouvez aller jeter un oeil ici ou .

Les câbles : alimentation, transfert des données et cie

Plusieurs options s'offrent à vous concernant le branchements des câbles des caméras de surveillance. De manière générale, pour faire simple, il faut deux câbles pour une caméra : un câble dédié à l'alimentation électrique, et un câble pour le transfert des données.

Câblage standard : câble d'alimentation et câble de transfert

Dans ce genre de configuration, le branchement est très simple. Il suffit d'avoir un câble ethernet pour le transfert des données et un câble d'alimentation. Pour alimenter électriquement une caméra de surveillance, il suffit d'avoir un bloc d'alimentation secteur 12V/1A. Mais il vaut mieux vérifier en fonction de la marque et du modèle de la caméra.

Ici, vous aurez donc votre caméra alimentée par un secteur électrique. Pour le transfert des données, vous aurez votre câble ethernet branché sur la caméra. Le reste du câble ethernet sera branché sur une prise switch ou directement sur votre enregistreur. Tout dépend de votre installation.

Au niveau du tarif, ce genre d'installation ne coûte pas bien cher. Il faut compter environ 2€ pour une prise électrique et environ 7€ le câble ethernet. Donc en fait, par caméra, le prix total des câbles revient environ à moins de 10€. Après, bien évidemment, tout dépend de la longueur des câbles ethernet.

Câblage par PoE

Si vous optez pour un branchement depuis un switch PoE, vous n'aurez pas besoin de câbles d'alimentation. En effet, le switch PoE va permettre non seulement le transfert de données, mais aussi d'alimenter électriquement votre (vos différentes) caméra(s).

PS504 - Mini Switch PoE
PS504 - Mini Switch PoE

L'utilisation d'un switch PoE est véritablement très agréable et performante. En effet, non seulement, vous n'avez qu'un seul câble par caméra, mais le branchement de votre box jusqu'au switch PoE se limite également à un seul câble. En revanche, il faut alimenter électriquement votre switch. Un switch PoE ne coûte pas bien cher : environ 40 ou 50€ en fonction du nombre de ports PoE dont vous aurez besoin. Il faut aussi regarder le débit de transfert de votre switch. Attention à ne pas avoir de débit trop faible. Par exemple, le netgear GS110TP-200EUS est vraiment très bien.

Câblage par CPL

Passons maintenant à la dernière typologie de branchement de câble par CPL. Pour en savoir plus sur le CPL, vous pouvez cliquer ici. Vous pouvez opter pour la prise CPL en supposant que vous souhaitez passer par un débit internet filaire d'un endroit à un autre de la maison. Là aussi, le principe est simple : il vous suffit de brancher sur une prise CPL une ou plusieurs caméra(s). La caméra sera ici connectée avec le câble électrique et le câble ethernet. Il existe des prises CPL avec plusieurs prises ethernet. Toutefois, puisque vous devrez alimenter électriquement les caméras, il faudra mettre une multiprise sur la prise CPL.

prises CPL
Cliquez sur l'image pour avoir la liste des différentes prises CPL

Vous pouvez aussi vous dispenser des prises électriques pour les caméras de surveillance. Comment ? C'est très simple : vous branchez un switch PoE sur une prise CPL. Si vous n'avez qu'une seule caméra, vous pouvez opter pour ce produit qui fonctionne merveilleusement bien. Toutefois, pour ne pas compliquer les choses, un câble d'alimentation suffit. Pour le tarif, c'est entre 60 et 100€.

Verdict sur les caméras de surveillance à composer soi-même

On a vu qu'un pack de caméras de surveillance coûte entre 200 et 600€. L'avantage des kits de vidéosurveillance, c'est que tout est inclus dans le pack. Donc, pas de prise de tête ni de problème de compatibilité. Mais pour les personnes les plus courageuses, vous pouvez composer vous-même votre propre système de surveillance. Nous allons terminer par un tableau synthétique avec quelques exemples à partir de 4 caméras de surveillance. Avec ce tableau, vous pouvez voir les différents tarifs (qui vont parfois du simple au double !) au niveau des différents branchements. Pour info, le genre de branchement le plus simple et le plus performant est un branchement CPL et/ou PoE.

Exemple de compositionTarif
Caméras + NVR (ou DVR ou NAS) + disque dur + branchement standard 4 * ( C (caméra) + CA (alimentation) + CE (ethernet) ) + N (NVR) + DD (disque dur 6To)

4 * ( 100 + 2 + 7 ) + 150 + 600

Total = 1186€ environ

 Caméras + NVR (ou DVR ou NAS) + disque dur + branchement CPL4 * ( C (caméra) + CA (alimentation) + CE (ethernet) ) + N (NVR) + DD (disque dur 6To) + 2 * (CPL)

4 * ( 100 + 2 + 7 ) + 150 + 600 + 2 * 60

Total = 1306€ environ

 Caméras + NVR (ou DVR ou NAS) + disque dur + branchement PoE 4 * ( C (caméra) + CE (ethernet) ) + N (NVR) + DD (disque dur 6To) + 1 PoE

4 * ( 100 + 7 ) + 150 + 600 + 70

Total = 1248€ environ

 Caméras + carte mémoire + branchement PoE4 * ( C (caméra) + CM (carte mémoire) ) + 1 PoE

4 * ( 100 + 60 ) + 70

Total = 710€ environ

 Caméras + cloud + branchement CPL

(Nota : un abonnement à Dropbox revient à 100€ environ par an)

4 * ( C (caméra) ) + A (abonnement cloud/an) + 2 * (CPL)

4 * ( 100 + 2 + 7 ) + 100 + 2 * 60

Total = 656€ environ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *