Skip to content

Quels systèmes de protection sont efficaces contre le cambriolage ?

Le nombre de maisons et d'appartements cambriolés n'est malheureusement pas en voie d'extinction. Pour éviter le cambriolage de votre domicile, et dont l'atteinte à vos biens, il n'y a pas de secret. Il faut s’équiper. Mais tous les systèmes de sécurité qui sont disponibles sur le marché ne valent pas tous. D'ailleurs, ces derniers protègent-ils réellement ? Face aux statistiques alarmantes, quelle attitude faut-il adopter pour se protéger d'un cambriolage ?

Il existe différentes protections contre le cambriolage : la protection mécanique qui se compose par exemple de barreaux de sécurité, porte blindée, serrure A2P, etc. Alternativement, ou plutôt en complément, on retrouve la protection électronique, dont les alarmes, les système de vidéosurveillance, les systèmes d'éclairage, les détecteurs de mouvements, etc. Le problème est cependant le suivant : pourquoi, alors que l'on s'équipe de plus en plus en matière de sécurité contre le cambriolage, ces derniers augmentent-ils ?

Les portes blindées et les alarmes n'auraient pas d'effet sur le taux de vol ?

Selon Cyril Rizk, responsable des statistiques à l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, ce n'est pas tant le nombre d'équipements qui va influencer ou pas sur la probabilité de se faire cambrioler. Ainsi, que l'on soit équipé ou pas, il existe des risques, ou une probabilité plus importante à se faire cambrioler, par exemple si l'on habite en ville, si on a un niveau de vie élevé, ou encore si des cambriolages précédents ont eu lieu dans le quartier.

Cette constatation doit toutefois se prendre avec des pincettes. Au vu de la lecture précédente, on pourrait facilement tomber dans le fatalisme et finalement, ne rien faire. En d'autres termes, certaines personnes seraient dont inéluctablement vouées à être cambriolées. En fait, toujours selon Cyril Rizk, les personnes qui ont les moyens de s'équiper contre le cambriolage pourraient également être les plus touchées. Cette vision des choses est un peu fataliste. De même, il ne faut pas oublier que les conclusions mises en évidence ici sont la conséquence de certaines statistiques. Or, en statistiques, on peut faire dire tout et n'importe quoi aux chiffres. Ainsi, il n'est pas nécessaire non plus de sombrer dans le fatalisme et ne rien faire en termes d'équipements et de protection contre le cambriolage.

Des foyers plus vulnérables que d’autres

En fait, dans le cas des cambriolages, certains domiciles sont plus ou moins propices au cambriolage. Par exemple, des maisons plus vulnérables au cambriolage sont des maisons isolées, avec une grande haie pour masquer, et dont le rez-de-chaussée présente peu d'éléments de sécurité, comme des grilles de protection pour les fenêtres. L'accès à ces ouvertures est donc bien plus facilité. De même, comme mentionné précédemment, les foyers avec des bordures en végétaux denses sont des lieux très discrets, et donc peu visibles de la rue.

Pour rendre moins vulnérable votre maison au cambriolage, il est donc possible de prévenir ce dernier avant qu'il ne soit trop tard. A titre d'exemple, vous pouvez installer des détecteurs périmétriques qui sont de bons compléments à une alarme traditionnelle. Il ne faut pas non plus négliger les barreaux de sécurité pour les fenêtres. L'installation est rapide et l'effet est efficace. En fait, tout dépend de votre domicile, de la manière dont il est agencé et du budget que vous pouvez mettre en termes de sécurité contre le cambriolage.

La sirène d'alarme, le moyen de dissuasion le plus populaire

Une alarme est la base en termes de sécurité contre le cambriolage. Mais toutes les alarmes ne se valent pas. Le rôle d'une alarme est simple : elle est d’abord dissuasive. En général, lorsque cette dernière est déclenchée, la sirène d'alarme émet un son de 110dB environ pendant 3 minutes. Avec un tel niveau sonore, il est impossible de pouvoir se concentrer sur un cambriolage, ou d’entendre les bruits extérieurs. Une (ou plusieurs) sirène(s) incite(nt) donc à s’enfuir.

Il existe deux catégories d'alarmes. On retrouve les alarmes de base, qui ne disposent pas de la certification A2P. Et d'un autre côté, les alarmes A2P. Ces deux types d'alarmes sont biens. Seulement, pour votre assurance, il est vivement recommandé d'installer une alarme avec les normes A2P ou NFA2P. Parmi les meilleures marques d'alarmes avec cette certification, on retrouve les marques comme Visonic, Diagral ou Delta Dore

Les différentes alarmes

Les alarmes s'installent en pack ou en kit. De manière générale, un kit de base comprend toujours une centrale, des détecteurs d'ouverture et de présence, un clavier permettant de composer son code et une ou plusieurs télécommandes. Une centrale d'alarme est le "cerveau" de l'alarme. C'est à partir de cette dernière que toutes les opérations de mise en marche et mise à l'arrêt se font. C'est aussi la centrale qui va indiquer à la sirène de se déclencher si un détecteur d'ouverture détecte effectivement une ouverture, ou si un détecteur de présence prend en compte un mouvement ou une personne. Il existe aussi des alarmes avec des détecteurs de bris de vitre, ou encore des alarmes qui sont compatibles avec des détecteurs périmétriques. 

En bref, une alarme de base peut en général accueillir d'autres produits de sécurité. Encore faut-il que les produits soient compatibles entre eux. Pour l'équipement d'un domicile, que ce soit une maison ou un appartement, il n'y a pas forcément besoin de placer des détecteurs d'ouvertures à toutes vos portes et fenêtres. De même, concernant les détecteurs de présence, il suffit d'en mettre dans les points de passage, comme le salon, le couloir, un escalier, etc.

Les équipements de sécurité et leur effet dissuasif

A moins de vivre dans un château avec des murs de 4m d'épaisseurs, des douves, et des meurtrières, aucun domicile n'est inviolable. Et ce, malgré tous les moyens de protection possible et imaginables. Aucun moyen de protection ne peut garantir totalement l’inviolabilité d'un domicile. Toutefois, comme mentionné plus haut, un équipement de sécurité a surtout un effet dissuasif. Ce qu'il faut savoir, c'est que la plupart des cambrioleurs cherchent la facilité et la rapidité. S'il est trop difficile à s'insérer dans un domicile, le cambrioleur ne perdra pas de temps. A moins que la cible n'ait été bien choisir à l'avance.

Mais les équipements de sécurité peuvent aussi avoir l'effet inverse escompté. Et paradoxalement, certains cambrioleurs vont s'attaquer justement aux domiciles qui sont équipés en sécurité anti-cambriolage. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'un domicile qui peut s'offrir un système d'alarme, de vidéosurveillance ou autre, est un domicile appétant. Si les occupants de ce domicile peuvent s'acheter des produits contre le cambriolage, c'est parce qu'à l'intérieur, il y a des objets de valeur. Ainsi, une alarme peut être un défi contre les cambrioleurs les plus expérimentés.

La porte et baie vitrée, l’accès favori des cambrioleurs

Pourquoi se compliquer la tâche quand on peut passer par une porte ? Et bien si cette philosophie peut s'appliquer à Mr et Mme Tout-le-monde, il en est de même pour un cambrioleur. Dans la moitié des cas environ, un cambrioleur est entré par une porte ou par la baie vitrée. Or, ce chiffre n'est qu'un indicateur. Tout dépend si votre domicile est une maison, ou bien un appartement au 5ème étage. Dans ce cas, il y a peu de chances pour qu'un cambriolage soit opéré depuis une fenêtre.

Selon les indicateurs statistiques, tout porte donc à croire qu'il est très important de bien renforcer sa porte d’entrée. Parmi les portes d'entrée, il est recommandé de prendre une porte avec plusieurs points de sécurité. De même, lors de l'installation, il faut veiller à ce que l'espace entre le bâti et la porte ne soit pas vide, ou sans attache solide. Sans quoi, la porte peut facilement être dégondée.

Les moments les plus critiques à un cambriolage

Ce n'est pas parce que votre domicile est bien équipé qu'il sera à l'abris d'un cambriolage. Il existe des moments clés plus propices au cambriolage, comme le moment des vacances, la pleine journée, etc.

L’absence des occupants du domicile est le moment de prédilection pour un cambriolage

Lors d'un cambriolage, dans plus de 70% des cas, le logement est inoccupé. En fait, pour un cambriolage, l'objectif est d'être le plus discret possible, sans que personne ne soit présent. Quoi de mieux donc que le créneau 14-16 h, les jours de travail, où les enfants sont à l'école ? Pour s'assurer que personne n'est présent dans son domicile, le cambrioleur va utiliser la sonnette. A l'inverse, lorsque le logement est occupé, l’assaillant a tendance à fuir et éviter le cambriolage.

Puisque manifestement, un cambrioleur ne s'introduira pas chez vous s'il y a quelqu'un, peut-on pour autant s'attendre à ce que des simulateurs de présence repoussent le cambrioleur ? Enfin, il est à noter que les agressions envers les personnes présentes chez elles lors d'un cambriolage sont très rares. C'est donc pour cela que lorsque vous êtes chez vous, pensez toujours à fermer à clé les portes, baies vitrées et fenêtres.

L’été et les fêtes de Noël, des périodes à forts risques

Même si un cambriolage peut arriver tous les jours, les cambriolages sont plus nombreux à certains moment de l'année. Parmi les périodes les plus critiques, il s'avère que les fêtes de Noël et plus généralement le mois de décembre, ainsi que les vacances d'été sont les plus propices au cambriolage. Réciproquement, de janvier à avril et de septembre à novembre sont des périodes un peu moins propices au cambriolage.

via GIPHY

Si vous vous absentez de chez vous pour des vacances, ou lors de certaines périodes de l'année, il faut penser à l'opération tranquillité vacances. Le fonctionnement est très simple. Il suffit d'aller au commissariat de police ou de gendarmerie le plus proche et indiquer les dates auxquelles vous serez absent. Un agent de la police ou de la gendarmerie passera au moins une fois par jour à votre domicile pour s’assurer qu’il n’a pas été cambriolé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *