Skip to content

Mon enfant a peur après notre cambriolage

A la suite d'un cambriolage, nombreuses sont les personnes qui ont peur, ont un sentiment de menace et de vulnérabilité. Nos enfants réagissent-ils de la même manière qu'un adulte? Pourquoi les réactions d'un enfant sont différentes de celles d'un adulte à la suite d'un cambriolage ?

Les enfants ont leur propre vision du monde. Si la vision d'un adulte est centrée sur la réalité, l'enfant appréhende le monde plus de façon "fantasmée" et imaginaire. Son environnement n'est pas investi comme un adulte le ferait et les émotions ou sentiments liés à son environnement sont également différents d'un adulte.

Que faire pour mon enfant qui a peur après un cambriolage ?

L'enfant vit et perçoit le monde selon la vision d'un adulte. D'ailleurs, un enfant se comporte souvent comme ses parents : si les parents sont ouverts sur le monde et vont facilement vers les autres, l'enfant en fera de même. Si les parents fonctionnent de manière plus renfermée, l'enfant sera lui-aussi replié sur lui-même et renfermé, introverti.

Un enfant ne vit pas le cambriolage comme un adulte. Il n'aura pas les mêmes sentiments et certaines émotions ou certaines conduites se feront en décalage par rapport à un adulte. Alors comment faut-il réagir et que doit-on faire auprès de son enfant victime de cambriolage ?

Mon enfant a peur après notre cambriolage

Comme l'adulte, l'enfant va développer des réactions de peur et d'angoisse, plus particulièrement au moment du coucher ou du départ du foyer (départ pour l'école, etc). L'enfant peut développer certains comportements qui jusque là n'étaient pas présents (agressivité, trouble de la concentration, rigidité intellectuelle, rituels, etc). La modification de ses comportements ne sont que le signe de la peur.

Quelle est la solution à ce problème ?

Il est important de prendre le temps avec son enfant pour en parler et pouvoir, éventuellement avec l'aide d'un professionnel, atténuer ses peurs.

Mon enfant fait des cauchemars répétés après le cambriolage

Nombreux sont les enfants qui vont faire des cauchemars dans les jours ou les semaines qui vont suivre le cambriolage. Le sentiment de sécurité étant atteint, l'enfant ne pourra pas s'endormir sereinement et récupérer la fatigue de la journée. Le moment du coucher va devenir problématique, par exemple en inspectant les placards, regarder sous le lit, vérifier si les portes sont fermées...

Quelle est la solution à ce problème ?

Pour calmer votre enfant face aux peurs avant l'endormissement, il est recommandé de passer les heures avant le coucher au calme. Evitez la TV, ou l'exposition à des écrans. Favorisez des moments calmes, de lectures ou de jeux. Par la suite, en cas de doute ou de nervosité, vous pouvez faire le tour de votre domicile avec votre enfant. Vérifiez avec lui ce qu'il y a dans sa chambre. Cela l'aidera à voir que tout va bien chez lui.

L'estime de soi et la confiance en soi chez l'enfant

D'autres difficultés peuvent apparaitre chez l'enfant après un cambriolage. Si dans les premiers jours suite au cambriolage, cela n'apparait pas, l'enfant victime de cambriolage va perdre confiance en lui et avoir une estime de lui qui diminue. Pourquoi ? L'estime de soi chez l'enfant n'est pas la même que celle d'un adulte. Il se construit dans et part sa relation à l'adulte.

Quelle est la solution à ce problème ?

Pour répondre au mieux aux problèmes qu'un enfant peut avoir à la suite d'un cambriolage, il ne faut pas hésiter à en parler avec lui, à lui montrer toutes les actions que vous mettez en place pour protéger le foyer (et pourquoi pas le faire participer ou lui demander son avis?). Si tout cela ne suffit pas, il faudra probablement aller voir un spécialiste (psychologue, médecin).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *