Skip to content

Comment parler du cambriolage à ses enfants ?

Adulte victime de cambriolage et enfant victime de cambriolage : comment s'en remettre? Le cambriolage est l'un de ces événements effrayants et violents que l'on peut voir à la TV où entendre parler parmi les proches. Mais quand notre propre maison est cambriolée, les séquelles émotionnelles peuvent être encore plus dévastatrices et inquiétantes que prévu.

Or, ces séquelles ne sont pas identiques pour les enfants. Les enfants perçoivent et vivent le monde différemment des adultes. Plus sensibles, avec moins de prise de recul, le vécu d'un cambriolage pour un enfant est totalement différent du vécu d'un adulte. Dans cet article, il va dont être question de voir comment les enfants vivent un cambriolage.

La maison violée

Nous sommes tous soucieux de maintenir sa sécurité personnelle, notamment par le foyer dans lequel on vit : c'est notre instinct humain de base pour survivre. Pour beaucoup d'entre nous, la maison représente un cocon sécuritaire qui nous protège contre les menaces extérieures et le danger. Quand notre maison est cambriolée, cela peut créer un effet inverse du sentiment de base. Du sentiment de sécurité, nous nous sentons en insécurité, et une cascade d'émotions négatives peut suivre.

enfant victime cambriolage

Comme cela est le cas avec l'expérience d'un traumatisme personnel, il n'y a pas de bonne ou de mauvaise manière pour réagir à un cambriolage : chaque personne a son propre fonctionnement pour s'en remettre. La plupart du temps, il s'agit de phobies, de dépression ou de stress post-traumatique, via des réactions physiques, mentales et émotionnelles qui peuvent survenir suite à un cambriolage.

Ne pas ignorer les conséquences d'un cambriolage

Si vous êtes victime d'un cambriolage, il faut savoir que les éléments suivants sont des réponses typiques dans le processus de guérison :

  • Physique. Trouble du sommeil, nausées et maux de tête, hyper-vigilance, épuisement.
  • Mental. Revivre ou repenser à l'événement à plusieurs reprises dans votre esprit, flashbacks involontaires, manque de concentration.
  • Émotif. Peur, retrait, colère, dépression, impuissance, ressentiment, vulnérabilité.

Prenez le temps de prendre en charge ce qui est arrivé.

Plutôt que de simplement vivre passivement ces réactions, prendre le temps de traiter chaque état listé plus haut en parlant ou même en écrivant dessus. Vous pouvez les partager avec des amis et la famille. Si, au fil du temps, ces états empiètent sur le fonctionnement quotidien, il faut se diriger vers un professionnel et parler de vos pensées, sentiments et de votre comportement. Il faut être conscient que le syndrome de stress post-traumatique est caractérisé par une incapacité à passer d'un événement traumatique et nécessite un traitement professionnel.

enfant cambriolage
Après un cambriolage, si un enfant s'isole, parle peu, se renferme sur lui-même, il faut vite agir

Comment aider les enfants

Plusieurs remarques doivent être prises en compte concernant votre enfant qui doit faire face à un cambriolage :

  • Lorsque les enfants sont impliqués, il est important de donner des explications adaptées à l'âge et limiter le partage d'informations. En effet, tout dire à un enfant, c'est le considérer comme un adulte. Dites lui les choses les plus basiques.
  • Pour les jeunes enfants, ou ceux qui sont enclins à se soucier ou anxieux, il peut être préférable de ne pas parler de l'effraction.
  • Pour les enfants plus âgés et ceux qui sont généralement plus résistants, il peut être utile d'encourager les enfants à poser des questions sur l'événement. Il faut les inviter à partager leurs préoccupations et questions, plutôt que de réduire au minimum leurs sentiments.

Habituellement les réactions de peur d'un enfant va passer au fil du temps, sans besoin d'être rassuré de façon excessive. S'ils voient que vous faites face et que la vie revient à la normale, les enfants suivent habituellement le fonctionnement et le comportement des parents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *