Disque Dur WD Red ou Purple ?

Mais quelle est la différence entre un WD Red et un WD Purple (violet) ? Si vous avez un NAS ou un NVR, vous avez probablement dû vous poser la question du disque dur à mettre dans l’enregistreur. WD, Seagate, Samsung ou autres ? L’objectif de cet article n’est pas de répondre à cette question.

wd red wd purple difference

Parmi les meilleurs disques durs les plus performants et les plus fiables du marché, et ce, depuis des années, WD n’a plus rien à démontrer. Aussi, Western propose différents disques durs (WD Red, WD Purple, WD Blue, etc). Chaque couleur renvoie à un code ou à une utilisation spécifique. Or, lorsque l’on regarde de plus prêt la différence entre un WD Red et un WD Purple, il est facile d’hésiter, voire de n’y rien comprendre…

Petit retour historique du Western Digital et les disques durs

Western Digital est présent sur le marché des disques durs et SSD depuis de nombreuses années. C’est d’ailleurs l’une des plus grandes et meilleures marques de disques durs. Ce succès s’explique par trois facteurs principaux. Tout d’abord, au niveau du prix, les disques durs sont au juste prix de leurs fonctionnalités. Ces derniers varient de l’utilisation basique dans un ordinateur, à un registre plus professionnel et intense d’utilisation.

De même, leur installation est vraiment très facile. Inutile d’être un expert en informatique pour brancher le disque dur. Tout se fait automatiquement. C’est simple, ça marche. Que demander de plus ?

Enfin, WD propose ses modèles de disques durs en fonction de codes couleur. Chacune a une signification et est destinée à un usage particulier. Il est donc facile de réduire le choix quant au disque dur adapté aux besoins. Or, dans le cas de cet article, il sera question de parler plus spécifiquement des WD Red et WD Purple. Ces deux produits sont destinés à de l’enregistrement. Mais entre un NAS et un NVR, difficile de faire le bon choix.

Le disque dur WD Red pour NAS et RAID

wd red disque dur nas

Probablement le WD le plus connu, le WD Red est le disque dur requis pour un serveur NAS. C’est simple : c’est écrit dessus. Si vous envisagez d’acheter un NAS Synology ou un QNAP pour votre entreprise, il est primordial d’avoir un disque dur conçu adapté. Le WD Red est spécialement conçu pour la lecture et l’écriture irrégulières. En effet, l’accès au disque dur du NAS diffère constamment, tout en étant apte à fonctionner 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Pour l’utilisation d’un NAS, un WD Green ou Blue n’est tout simplement pas adapté. Certes, s’il s’agit de ces disques durs, les tâches seront malgré tout exécutées. Mais elles le seront de manière beaucoup plus lente et avec un risque d’erreurs et de beugs plus importants. De plus, il est toujours préférable d’avoir un backup. Les NAS avec au moins deux baies disposent d’un volume RAID.

Qu’est ce que le RAID pour un NAS ?

Synology Serveur NAS ds218play (2 baies) sans disque, 1 Go
  • NAS 2 baies avec une solution multimédia optimale pour les particuliers
  • Transcodage vidéo 4K à la volée avec prise en charge du codec H.265 10 bits
  • Lecture et écriture séquentielles jusqu'à 112 Mo/ s et 112 Mo/ s
  • Alimenté par un processeur quad-core 1, 4 GHz 64 bits avec 1 Go de RAM DDR4
  • Prend en charge jusqu'à 15 caméras IP

Le RAID (Redundant Array of Independent Disks) signifie « regroupement redondant de disques indépendants ». En fait, le fonctionnement du RAID n’est pas vraiment compliqué. Son but est de faire un duplicata du disque dur principal (RAID 0) sur un autre (RAID 1). Ce fonctionnement n’est possible que dans le cas de NAS avec au moins deux baies.

Alors que le RAID 0 sert principalement à stocker les documents (musique, films, données, sauvegarde d’ordinateurs, etc), le RAID 1 ne sert qu’à avoir une sauvegarde du RAID 0. En d’autres termes, le RAID 1 n’est pas « utilisé » à proprement parlé.

Pour qu’un tel fonctionnement soit possible, il faut que le RAID 1 soit au moins égal en volume au RAID 0. Bien évidemment, il est possible d’avoir deux disques durs « RAID 0 ». Mais dans ce cas là, par exemple, si vous avez deux disques durs de 2To chacun, vous aurez un espace de stockage de 4To. Vous n’aurez en revanche pas de système de sauvegarde du disque dur. Une configuration peu recommandée…

RAID 0, RAID 1 et WD Red

Les disques durs WD Red sont configurés par défaut pour vérifier le bon fonctionnement des disques sur un NAS. En cas de défaillances, de vibrations ou de changement de température, le disque dur adaptera automatiquement la vitesse de rotation et l’allocation du cache. Donc, si vous avez un NAS, optez pour le WD Red. Il existe aussi des WD Red Pro. Mais pour une utilisation « basique » chez un particulier, le WD Red standard suffit.

WD Purple : un disque dur pour la vidéosurveillance

Disponibles depuis quelques années, la série de disques durs violets « WD Purple » est conçue pour les besoins de la vidéosurveillance. Ainsi, alors que le WD Red sera plus destiné à un NAS, le WD Purple sera plutôt destiné à un NVR. Si plusieurs caméras de surveillance équipent votre domicile et qu’elles sont branchées à un NVR ou à un DVR, le WD Purple sera le mieux.

Un disque dur adapté aux caméras de surveillance

Les caméras IP devenant de plus en plus performantes, il faut que les capacités d’enregistrement du disque dur puissent suivre.

Dans le cadre de la surveillance vidéo, les disques durs sont utilisés à plus de 95% pour l’écriture et 5% pour la lecture. En d’autres termes, ils sont plus adaptés à de l’enregistrement qu’à de la lecture fréquente. Les séquences vidéos (en continu ou sur détection de mouvement) sont enregistrées et écrites sur un (ou des) disque(s) dur(s). Or, il faut l’avouer, la lecture des données est rarement utilisée. Lorsqu’il est mention de « lecture », il est question ici de voir une séquence vidéo.

Pour la vidéosurveillance, le disque dur doit avoir une vitesse d’écriture suffisante. Ceci est d’autant plus le cas que vous avez beaucoup de caméras de surveillance installées chez vous. Le WD Purple est spécialement conçu à cet exercice.

Le fonctionnement du WD Purple pour un NVR ou DVR

Les disques durs WD Purple sont conçus pour l’écriture constante dans un système NAS, NVR ou DVR. Ils sont conçus pour être alimentés et utilisés pendant des semaines et des mois en continu. Donc, si vous avez besoin d’un disque dur pour l’enregistrement de caméras IP, la série WD Purple fournira un résultat stable et fiable.

Comment installer un disque dur dans un NAS ou un NVR ?

A l’heure actuelle, installer un disque dur dans un NAS ou un NVR ne prend que quelques minutes. La procédure doit cependant être suivie à la lettre par rapport au manuel d’utilisateur. Cependant, dans la plupart des cas, il faut :

  • Couper toute alimentation électrique du NAS ou du NVR
  • Bien vérifier qu’aucune poussière ou saleté ne soit présente dans l’enregistreur
  • Clipser le disque dur sur son embranchement
  • Placer les vis
  • Remonter l’enregistreur

Et si j’ai un NAS avec lequel je fais de la vidéosurveillance : WD Red ou WD Purple ?

Certains NAS, comme le Synology proposent l’enregistrement des caméras de surveillance. Tel est notamment le cas avec le Surveillance Station de Synology. Ainsi, en plus d’être un périphérique multi-média et de sauvegarde, le NAS peut aussi faire office d’enregistreur des caméras de surveillance. Pratique non ? Mais alors, par rapport à ce qui a été dit plus haut où le WD Red est plus adapté aux NAS et le WD Purple plutôt pour les NVR, comment choisir ?

Si tel est votre cas, un disque dur Purple sera donc plus adapté. Surtout si vous enregistrez en continu. Et comble du luxe, si vous avez un NAS avec deux baies, le RAID 0 peut être un WD Purple, et le RAID 1 peut très bien être un WD Red.

Dernière mise à jour le 2021-04-01 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

2 réflexions au sujet de “Disque Dur WD Red ou Purple ?”

  1. Vraiment super cet article, bravo!
    J’ai posé une question sur le site de WD et je n’ai jamais reçu de réponse…
    J’ai eu les infos que je cherchais ici, c’est sympa.
    Pour un lecteur multimédia de salon (plutôt lecture qu’écriture), j’opterai donc pour un Red d’après l’article.
    Merci pour l’aide 😉

    Répondre
  2. Bonjour,

    Je suis directeur d’un laboratoire de récupération de données.

    Il y a des affirmations correctes dans votre article, mais également des indications erronées. Je cite:
    Je cite: «Alors que le RAID 0 sert principalement à stocker les documents (musique, films, données, sauvegarde d’ordinateurs, etc), le RAID 1 ne sert qu’à avoir une sauvegarde du RAID 0.»

    Cela est complètement faux.

    Le RAID 0 consiste à découper les flux de données pour les stocker en bandes — comprenez bandelettes — sur différents disques afin d’obtenir des débits de lecture plus élevés, que ce soit en lecture ou en écriture (et pour autant que le contrôleur ne constitue pas le goulot d’étranglement).

    Si nous avons deux disques, lors de l’écriture, chaque flux de données est découpé en deux et la moitié est stockée sur chacun des deux disques. A la lecture, les bandelettes du RAID 0 sont réassemblées pour se comporter comme si elles venaient d’un disque dur unique. Ce processus se passe en coulisses, sans que l’utilisateur ne s’en aperçoive.

    L’objectif du RAID 0 est donc uniquement la vitesse, c’est pourquoi il est principalement utilisé dans les jeux vidéos (par exemple sur les pc portables Alienware).

    En revanche, il constitue un très mauvais choix pour stocker des documents et encore davantage pour des sauvegardes !
    En effet, la fiabilité d’un système en RAID 0 inférieure à 50% de celle d’un des deux disques le constituant puisque :
    – la défaillance d’un seul des deux disques fait défaillir le RAID 0
    (avec seulement deux disques on double donc déjà la probabilité d’une panne)
    – les possibles dysfonctionnements du contrôleur s’ajoutent aux risques de panne de l’un des disques.

    A cela, il faut ajouter les récupération de données pour les RAID 0 sont passablement plus compliquées que les récupérations de données classiques, puisque pour émuler le travail du contrôleur RAID 0, il faudra :
    1) s’assurer que le système était bien en RAID 0
    2) déterminer l’ordre des disques
    3) déterminer le décalage des bandes par rapport au début des disques (offset)
    4) déterminer la largeur des bandes (stripes)
    5) déterminer le sens d’écriture des bandes.
    Ces paramètres qu’il faut « deviner » en s’appuyant sur l’éditeur hexadécimal et d’autres outils varient selon les marques de NAS, voire par modèle.

    Le RAID 1 (écriture en miroir) est en revanche une très bonne solution en matière de fiabilité, et souvent meilleure que le RAID 5 (ce dernier dernier étant nettement plus compliqué à récupérer).
    Avec le RAID 1, les données sont écrites à l’identique, sur chacun des disques. La fiabilité est donc presque doublée si l’on omet le fait que le contrôleur peut défaillir.
    Dans l’objectif d’augmenter la fiabilité de la conservation de ses données, il faut toutefois garder à l’esprit que le RAID 1 ne protège pas contre:
    1) les erreurs humaines (effacement accidentel de fichier)
    2) les dysfonctionnements du RAID lui-même, typiquement dans le cas d’un RAID matériel (hardware)
    3) les sinistres (incendie, dégât d’eau, …)
    4) les cambriolages.
    Il est donc toujours judicieux de stocker ses sauvegardes dans des locaux différents.

    Enfin, le cumul du RAID 0 et du RAID 1 est possible.
    Le RAID 0 (qui vise à profiter de débits élevés) est mis en miroir en RAID 1 (c’est-à-dire dupliqué) pour en augmenter la fiabilité. Cette configuration est désignée par RAID1+0 ou encore RAID10.

    Les disques destinés à être « empilés » présentent des différences de conception tant mécanique (stabilisation des plateaux) que logicielle (stabilisation des mouvements du bras de lecture) pour réduire les vibrations et augmenter leur fiabilité. Le problème des vibrations est d’autant plus critique que les disques sont nombreux et rapprochés, car les phases se cumulent, amplifiant les vibrations.
    Les gammes WD Red et WD Gold (anciennement RE) sont conçues pour permettre l’empilement des disques.

    Cordialement,

    Julien

    Répondre

Laisser un commentaire