Faut-il une alimentation électrique pour une caméra IP ?

Alors que de nombreux articles sont présents sur ce blog pour parler des caméras IP et des systèmes de surveillance vidéo, certaines questions sont encore en suspend. Parmi ces dernières, certains lecteurs se posent la question de savoir si une caméra de surveillance IP nécessite une alimentation électrique.

branchement électrique caméra surveillance ip

La réponse peut sembler étrange mais c’est à la fois « oui » et « non ». Bizarre n’est ce pas ? En fait, tout dépend du système d’installation choisi, et de la manière dont les caméras sont installées et paramétrées. Ainsi donc, dans cet article, il sera question de faire le point sur les différentes formes d’alimentation électrique d’une caméra de surveillance.

L’alimentation électrique basique d’une caméra de surveillance : le branchement sur une prise électrique

Une caméra de surveillance basique se compose de différents éléments. Parmi ces derniers, on retrouve l’objectif, le système de traitement d’image, l’emplacement (éventuel) pour une MicroSD, le support de fixation et un câble qui se subdivise généralement en différentes parties. C’est ici que le point de cet article va porter. Au bout du câble, on retrouve deux embouts (ou plus). L’un d’eux sera une prise femelle Ethernet, et un autre sera la prise femelle d’alimentation. C’est sur celle-ci qu’il faudra brancher l’adaptateur électrique.

ptz poe camera

Le choix du branchement électrique direct d’une caméra de surveillance

Brancher directement un adaptateur électrique sur une caméra IP est l’une des solutions les plus communes. En général, ce choix se fera si la caméra est connectée en Wi-Fi ou bien si on ne dispose pas d’un injecteur POE.

Le bloc électrique de la caméra est généralement en 12V, 0,5A. Ce type de dispositif, bien que simple, présente certains avantages intéressants. Un bloc secteur pour une caméra signifie que vous fonctionnez en « individuel » pour chaque produit séparément les uns des autres. Excellente idée si par exemple, l’un des blocs d’alimentation grille ou tombe en panne. Dans ce cas-là, seule une des caméras cessera de fonctionner. 

L’inconvénient, en choisissant de brancher électriquement une caméra via une prise 12V, est qu’elle ne sera pas connectée à Internet directement. Aussi, en plus du câble électrique, il faudra un second câble si vous voulez la connecter en Ethernet. Bien entendu, si la caméra fonctionne en Wi-Fi, il n’y aura pas à se poser la question du câble Ethernet.

L’alternative à l’alimentation électrique avec un injecteur POE

Il est possible de se dispenser du bloc électrique pour alimenter une caméra IP. L’option de l’injecteur POE est un excellent choix à plusieurs niveaux :

  • Pas de branchement avec un bloc électrique
  • Un seul apparaît fournit le réseau Internet et alimenté électriquement
  • Idéal si plusieurs caméras doivent être branchées à proximité
  • Le choix d’un câble Ethernet sera la seule chose à se préoccuper

Pourquoi un injecteur POE ?

Un injecteur POE va certes alimenter la ou les caméras. Malgré tout, cet injecteur nécessitera d’être alimenté. Il faudra donc avoir non loin de cet injecteur une prise électrique. Les avantages de ce type d’installation est l’opposé de points positifs de la méthode présentée plus haut. 

En effet, alors que pour une caméra, on peut opter pour un bloc d’alimentation, cela signifie que si vous avez 7 caméras, il faudra 7 blocs d’alimentation. Donc au moins 7 prises électriques. Bien sur, les multiprises sont une bonne solution. Mais malgré tout, les blocs d’alimentation occupent de l’espace.

Quant à l’injecteur POE, que l’on ait une ou plusieurs à alimenter, il suffira d’une prise électrique (sur laquelle une prise CPL peut être placée) pour alimenter électriquement le switch POE, qui lui-même alimentera la ou les caméra(s). Le problème principal réside dans son avantage : que se passe t-il si l’injecteur POE tombe en panne ? Et bien ce sera la ou les caméra(s) connectée(s) qui cessera(ont) de fonctionner. 

Le NVR ou DVR comme substitut d’alimentation électrique

Dans un autre registre, il est possible d’alimenter des caméras de surveillance directement via un enregistreur DVR ou NVR. Ici, ce sera l’enregistreur lui-même qui va fournir le courant électrique aux caméras. Il s’agit en fait d’une forme indirecte d’injecteur POE. En effet, avec un enregistreur, il n’y a pas besoin de brancher les caméras avec un adaptateur secteur. Tout part de l’enregistreur avec des câbles Ethernet. Ces derniers sont branchés aux caméras. C’est tout. 

Le fonctionnement d’un NVR est relativement simple. Il permet, en un seul endroit d’enregistrer et d’alimenter électriquement toutes vos caméras de surveillance filaires. Cela pré-suppose donc de devoir tirer des câbles Ethernet depuis le NVR jusqu’aux caméras. En général, ce type d’installation se fait par les combles d’une maison. Certaines personnes utilisent aussi la technologie CPL avec le NVR. Peu recommandée, il s’agit d’une technique qui fonctionne malgré tout. 

La caméra de surveillance sur batterie

Une dernière possibilité pour le fonctionnement des caméras IP est d’opter pour des produits qui fonctionnent sur batterie. Parmi les meilleures représentantes, les caméras Arlo sont celles qui font le plus parler d’elles. 

Ces caméras sont totalement sans fils : ni câble d’alimentation, ni câble Ethernet. Le fonctionnement se fait par Wi-Fi et par batterie (ou par piles). L’avantage de ces produits, c’est qu’ils peuvent être placés absolument n’importe où. Et que se passe t-il si les batteries commencent à fatiguer ? Pas de panique. Depuis l’application smartphone IOS ou Android, il est possible, en fonction de la marque, de voir l’état de la batterie. Une bonne alternative aux caméras Arlo Pro sont les BLink qui proposent un fonctionnement très similaire, moins chère, et ne nécessitent pas d’abonnement. 

Qu’elles soient sur batterie ou bien sur piles, les caméras totalement sans fil sont facilement transportables, positionnables partout, et avec très peu d’effort. Toutefois, pour une utilisation professionnelle ou plus fréquente, il sera vivement conseillé d’opter plutôt pour des caméras câblées. 

Pour terminer sur le branchement électrique d’une caméra de surveillance

Une caméra de surveillance, comme n’importe quel objet électronique, nécessite d’être alimenté. Alors qu’il est possible de pouvoir en faire fonctionner certaines d’entre elles via une batterie ou des piles, la plupart des caméras sont branchées par des câbles. Ces câbles sont soit :

  • Doubles – Si vous choisissez de les brancher sur une prise secteur et des les brancher également avec un câble Ethernet.
  • Simples – Le choix d’un injecteur POE est une excellente idée. Ce petit appareil garantie en permanence un flux Internet stable, sans coupures, et pour une ou pour plusieurs caméras. Un excellent injecteur POE est le TP-Link qui reste une référence si vous n’avez qu’une caméra à alimenter. 

Laisser un commentaire